Skip to content

Projet 8848

28 personnes, 22 heures, 8848m de dénivelé.

«Le triathlon le plus dur du monde »

18/09/21

Ce voyage est fait pour ceux d’entre vous qui veulent vraiment découvrir leurs limites, pour ceux qui savent souffrir lorsque personne ne regarde et pour ceux qui n’ont rien à prouver à personne.

AVERTISSEMENT*

On vous déconseille fortement de commencer ce voyage car très peu en verront le bout. Cette «Expérience» BEARMAN particulière n’est pas validée par la FFTRI car elle est classée comme étant «hors catégorie».

Pour être considéré, vous aurez simplement besoin de votre nom complet, de votre numéro de dossard d’origine et de votre année de participation du BEARMAN. Nous vous contacterons ensuite avec tous les détails dans la nouvelle année. Seul les finishers du Bearman XXL ont accès à cette épreuve.

Si votre candidature est retenue, le montant d’entrée sera de 200 € (aucun paiement n’est requis à ce stade).

8848: Les Bases

 * Le vélo et la course comprendront une boucle qui sera parcourue plusieurs fois.

 * La boucle est faite pour vous décomposer, à la fois mentalement et physiquement.

 * Chaque athlète sera obligé d’inscrire un «ami avec plus de bon sens que vous» afin de soutenir votre tentative surréaliste d’atteindre 8848m en 22h.

 * Votre équipe d’assistance devra rester à un point fixe (Camp de base 1 pour le vélo et Camp de base 2 pour la course).

 * Bien que l’objectif soit de terminer l’épreuve en 22 heures, la plupart d’entre vous ne le feront pas. Pour des raisons de sécurité nous vous demanderons de nous rendre votre dossard et puce. Vous ne seriez peut-être pas finisher officiel et, par  conséquent, vous n’aurez probablement pas une image de finisher à vanter a vos collèges de travail, mais vous n’étiez pas là pour ça de toute manière. Vous aurez mérité notre plus grand respect, et plus que tout vous aurait découvert vos vrais limites.

 *Pour les quelques athlètes qui conquériront cette course, un couteau catalan artisanal local sera remis en signe de courage et de cœur. Nous estimons que ceux qui peuvent endurer cet événement peuvent désormais affronter n’importe quoi dans la vie sans crainte. Ce couteau n’est pas un prix, c’est un cadeau de notre part que vous garderez pour le reste de votre vie.

 *Dans la culture anglo-saxonne, les couteaux étaient particulièrement importants dans la mort. Après la mort d’une personne, elle était enterrée avec un couteau afin de ne pas être laissée sans défense dans l’au-delà. Après tout, si notre course n’arriveras pas à vous tué, rien ne vas le faire, même dans l’au-delà.

Play Video